"Commerce expérientiel" : où positionner le curseur ?

Les retailers cross-canal débordent de créativité et d’efforts pour faire vivre à leurs clients une expérience off-line qui soit la plus singulière et riche possible.

Les conceptions et les finalités de ces espaces physiques varient cependant selon les enseignes et leur ADN. Ces différences s’apprécient notamment à travers des sujets tels que : ambiance « feel good, comme à la maison » ou « environnement Tech +++ », ou encore « vente ou pas vente » pour les Pure-Players et DNVB plus récemment conquis par le off-line.

Un article publié par le site Retail Dive le 19/02 se fait l’écho de plusieurs retailers challengeant le mythe des espaces « Tech. du sol au plafond » :


- Paul Blackburn, VP North America Retail Development, L’Occitane : « Nos clients ne veulent pas venir dans nos magasins et devoir mettre leur propre device de côté pour avoir à en utiliser un autre ».
Serait-ce ce même constat qui conduit Philippe Chainieux (PDG de Made.com) à annoncer la disparition des tablettes dans le showroom de Londres récemment inauguré et dans ceux qui suivront ? (interview LSA du 08/02).

- MM.LaFleur (marque US de vêtements féminins) va elle jusqu’à exclure délibérément tout élément technologique de ses showrooms en expliquant par la voix de Caroline Brown (Director of Experiential Design) : « Pour dire les choses simplement, je ne vais pas [y] intégrer un écran de 3m de diagonale. Je veux que ma cliente se sente comme si elle se livrait à une séance d’essayage chez elle, avec sa meilleure copine ».

Mais qu’en est-il des entreprises de la Tech. ? Retail Dive consacre un autre article à l’ouverture imminente aux U.S des trois premiers « experiential stores » de Samsung.

Le site met en avant l’approche très ludique souhaitée par le Coréen (essais VR 4D, gaming 4K entre copains dans un espace lounge …), alors que le pionnier des « Stores », Apple, présente les siens comme autant de lieux de rassemblement pour sa communauté. Il semble donc que pour ces marques aussi, la dimension « Tech. » soit inhérente aux produits, sans nécessiter d’incarnation supplémentaire dans l’espace et le parcours visiteurs.
Autre acteur de la Tech. à partager vraisemblablement cette conception : l’enseigne américaine Verizon (téléphonie). Ses magasins font dire à un observateur cité par Retail Dive : « Davantage de technologie en magasins pour une Tech. company est juste redondant ».

Chez BabaoroomS, comment concevons-nous la dimension expérientielle de nos showrooms pour les visiteurs-internautes des marques exposantes ?

Pour rester synthétique, comment mieux répondre à cette question qu’en paraphrasant Philippe Chainieux évoquant la finalité des nouveaux showrooms Made.com : « … Aucun produit n’est à emporter ou commander [sur place] … Tout se passe par smartphone …  Le but, c'est de faire de ce[s] showroom[s] un[des] lieu[x] de vie, avec un café, des invités ... ».

Quels lieux de vie, s’agissant des showrooms BabaoroomS ! De belles propriétés privées sélectionnées, dont le cœur bat au quotidien, animées par nos hôtes chaleureux et bienveillants (nos ROOMers) qui y vivent au quotidien et y accueillent comme des amis les internautes-visiteurs des marques exposantes.


De magnifiques découvertes et une expérience consommateurs inédite à forte valeur ajoutée : de très beaux sites qui hébergent nos showrooms, des hôtes attentionnés « habités » par l’histoire de leur demeure et leur mission d’Ambassadeurs de marques, une expérience rare et inédite pour les visiteurs-internautes de voir-toucher-essayer les produits exposés lors de rendez-vous privatifs.

"Commerce expérientiel" avez-vous dit ? Bienvenue dans les showrooms BabaoroomS !

Important ! Le parcours expérientiel BabaoroomS trouve naturellement sa place en complément des outils déployés en amont par nos clients pour optimiser leur tunnel de conversion (filtres, visualisation 3D, réalité augmentée, chatbot, videochat, conseiller virtuel …).

Contact : Bertrand +33 (0)6 26 78 34 10   ou   bertrand.b@babaorooms.fr