E-commerce, catégories "Maison et Personne" : cette réalité-là n'est pas virtuelle ...

E-commerce, catégories

LSA publie le classement de la pénétration des sites e-commerce, sur 9 segments de marché, résultant de l’étude réalisée par la fevad et Médiamétrie auprès de 2064 internautes entre septembre et octobre 2018.

« … and the winners are ... » pour exemples et dans l'ordre :

- pour la catégorie Meuble-Déco : Amazon, Ikéa, Cdiscount

- pour la catégorie Mode : Amazon, Veepee (encore Vente-Privée alors), La Redoute.

Après ses marques propres lancées aux U.S, le lancement (effectif à ce jour) de 2 marques propres Movian et Alkove en Europe souligne les fermes intentions d’Amazon d’aller de plus en plus loin et haut sur la catégorie Meuble … aussi.
Il est par ailleurs probable que les « m2 Brick » d'Amazon suivront sur notre continent un jour ou l’autre. Quelles catégories seront concernées ? Meubles-Déco et Mode figurent probablement en bonne place …

A travers son nouveau format de centre-ville dont le déploiement est lui aussi amorcé, IKEA va bien sûr conquérir de nouveaux shoppers « full store » (info et achat en magasin) dans les zones de chalandise concernées, mais aussi capter de nombreux « ROPOs » (info on-line, achat magasin) et autres showroomers (info magasins, achat on-line). Tout cela en attendant de lancer sa propre marketplace ou de se positionner sur une place tierce … selon les déclarations de Torbjorn Loof faîtes au Financial Times et rapportées par LSA.

Quant à Cdiscount, il y a fort à parier que la multiplication de ses espaces d’exposition "Meuble" permette aux mêmes profils que ceux décrits au paragraphe précédent d’y trouver leur compte et de gonfler les ventes - et les marges - de cette filiale de Casino.

Non, cette réalité-là n’est pas virtuelle : elle est déjà TRES concrète.

Face à ces e-acteurs majeurs (mastodonte ô combien agile pour le tout premier) dont on connaît déjà quelques axes stratégiques de « demain », quelle approche « me-too » pourrait permettre à leurs concurrents (Digital Native Vertical Brands, Pure-Players ou autres) de continuer d’exister, de se développer et d’être durables ? Risqué ou en tous cas difficile à dire 

Il semble donc sage pour ces challengers grands ou petits, récents ou plus seniors, de réfléchir (« assez » vite …) à des axes de différenciation mettant en lumière une véritable valeur ajoutée consommateur en matière d’offre produits-prix, services ou d’expérience clients.

La solution BabaoroomS « Showrooms as a Service » les y aide concrètement, rapidement, dans un cadre budgétaire maîtrisé et R.O.I.ste par nature.